Accueil mitigé pour 'Party', le magazine de Han Han

Le magazine Party de Han Han, a finalement trouvé sa place dans les librairies mardi. Très attendue par ses fans, il n’a cependant pas gagné tous les cœurs, certains auteurs de la génération 80 se ralliant contre lui.
Selon une information publiée par le Global Times, quotidien en langue anglaise, plusieurs écrivains, parmi lesquels Zhang Yiyi, Qin Guiyu et Lin Xiao ont signé une proposition sur Internet appelant les lecteurs à rejeter la ‘pseudo littérature’ de Han.
La proposition affirme que ‘Party est rempli de littérature prétentieuse et bas de gamme, que l’image indépendante de Han est une arnaque et que les nombreux fans qui le suivent est un phénomène culturel moche’. Elle appelle en prime à rejeter Han et ses initiatives.
L’écrivain Duguyi (pseudonyme) sur le blog duquel la pétition a été posté mardi, a indiqué au journal : ‘mon intellect m’a conseillé de m’éloigner de ces mauvaises histoires’. ‘Je n’ai pas lu Party de Han’, explique Zhang Yiyi, ‘mais lorsque vous connaissez les qualifications du cuisinier, vous n’avez pas besoin de gouter à tous ses plats’.
Mais tous n’ont pas rejeté Party. Jeudi, date de sa pré-sortie, le magazine atteignait la première place du classement des ventes sur Amazon.cn, en 10 heures seulement. Sur son blog, Xu Duoyu a indiqué avoir commandé 120 copies du magazine pour ‘supporter Han et donner les magazines aux enfants de travailleurs migrants pour qu’ils apprennent la culture supérieure tôt’.


‘Qui sont ses types ? Je n’ai jamais entendu parlé de ses soi-disant jeunes auteurs’, écrivait un internaute surnommé Wuji suite à la publication de la proposition de boycott.
Le magazine de 128 pages, destinés aux jeunes Chinois, est une publication bimensuelle de 16 rmb. Party rassemble des essais, des poèmes et des articles d’opinion par Han et d’autres auteurs. La première édition comprend 34 articles de différents auteurs, à commencer par le ‘Train Vert’ de Zhou Yunpeng pour finir par un article de Han Han intitulé ‘Je veut parler avec le Monde’.
Han, connu pour les positions critiques qu’il prend contre le gouvernement sur son blog a cependant indiqué que Party serait ‘plus modéré’. Dans un post datant du mois de juin, il écrit que le magazine ‘ne peut pas assumer la responsabilité de satisfaire le désir de changement du peuple en matière d’améliorations et de réformes sociales’.
La publication de Party était initialement prévue l’année dernière mais n’avait pas obtenu de numéro de série standard (ISSN) de publication. Han a indiqué avoir dû se battre pour obtenir un numéro d’enregistrement parce que Party avait eu du mal à survivre à la censure.
‘J’avais prévu de fournir aux lecteurs une publication d’art avec une écriture plus libre et plus extravagante, mais il semble que cette idée est trop belle pour être possible’, a t-il écrit sur son blog plus tôt cette année. ‘Le retard du vol n’est pas dû à l’avion lui même mais au mauvais temps’.
Han Han est un écrivain éminent en Chine. Né à Shanghai en 1982, il quitte le collège et se lance dans l’écriture. En 2000, il publie sa première nouvelle, ‘La Triple Porte’ dans laquelle il critique violemment le système éducatif chinois. Le livre est un best seller. Il a depuis publié 10 autres nouvelles, parmi lesquels un grand nombre avec succès. Han est également un conducteur de formule 1 professionnel et un chanteur. Il est considéré en Chine et dans le reste du monde comme l’un des bloggeur les plus populaire.
Illustration Global Times  





Commenti